Inutile de haïr, les cruels dirigeants, 

Envoyons de l’amour, pour qu’ils arrêtent l’infâme !

Car c’est l’amour qui manque, aux suppôts de Satan,

Car c’est l’amour qui manque, aux hommes sans états d’âmes, 

Notre haine les renforce, à se sentir puissant,

Et le plus triste drame, détruit notre présent. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *