Si nous avions le souhait , d’une belle société, 

Il lui faudrait avoir pour base , pour pilier, 

De suivre de très près, notre mère Nature, 

Et le plus humblement, juste de s’y conformer, 

A son rythme tranquille et à sa bonne allure,

A créer des merveilles, pour servir et donner, 

De la vie, de l’espace , et mille et une beautés.

Si nous faisions comme elle, nous serions rayonnants, 

Sans maux, sans nulle peine, sans horloge , ni argent, 

Sans guerres entre nous, en toute sécurité, 

Sans guerres entre nous , si tout est partagé. 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.