Dieu est la Nature


Pendant que la Nature,
Agit comme une mère,
Nous offrant nourriture,
Air, terre, eau et lumière,
L’humain en pourriture,
Détruit sa propre chair,
Dénigrant le futur,
De la vie sur la terre.

« Hommage à Mère nature,
Qui ne fait que donner,
Divine créature,
Sans rien nous demander,
Plus belle que toutes peintures,
Il nous faut t’estimer,
Au rang le plus élevé,
De ta grandeur nature. »

Pendant que la terre mère,
Nous donne de l’oxygène,
L’humain tel un cancer,
Qui ronge ses propres veines,
Tout ça pour être prospère,
Il provoque peine et haine,
Saccageant l’univers,
Sans une once de gène.

« Hommage à Mère nature,
Qui ne fait que donner,
Divine créature,
Sans rien nous demander,
Plus belle que toutes peintures,
Il nous faut t’estimer,
Au rang le plus élevé,
De ta grandeur nature. »

Pendant qu’elle nous construit,
Un monde de beautés,
Comme de gros abrutis,
Tellement mal éduqués,
Au service du profit,
Du pouvoir d’la monnaie,
C’est notre propre nid,
Qu’on envoie sacrifier.

« Hommage à Mère nature,
Qui ne fait que donner,
Divine créature,
Sans rien nous demander,
Plus belle que toutes peintures,
Il nous faut t’estimer,
Au rang le plus élevé,
De ta grandeur nature. »

Chanson écrite et composée ce jour du 6 Mars 2019, avec Aurélien Plattey, Nelly Grauld, Sabrina Bouaouina et Julien, des résidents de la fondation Notre Dame Saint Pierre de Neuilly .

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *